Le Labo.VE organise des formations certifiantes avec une pédagogie positive

Que ce soit pour son centre de formation ou son fablab, lorsque le Labo.VE organise des formations longues et certifiantes, l’objectif principal est l’intégration professionnelle – l’employabilité – des apprenant·e·s par une approche de pédagogie positive :

  • apprendre à apprendre : avec l’avènement du numérique, les ressources sont ouvertes et libres. Il faut apprendre à les utiliser, les valoriser, et capitaliser sur ces savoirs ;
  • valoriser les talents : mettre en avant les talents de chacun sur lesquels les stagiaires peuvent s’appuyer pour en développer d’autres et surtout atteindre leurs objectifs ;
  • développer l’intelligence collective : importance du collectif dans l’apprentissage car à plusieurs nous sommes bien plus intelligents et productifs.

Classe inversée : apprenez au formateur !

« Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement – Et les mots pour le dire arrivent aisément » (Boileau)

Il est un fait indéniable que tous les formateurs connaissent bien : lorsqu’un·e élève est capable d’expliquer une notion à un·e autre, et que cet·te autre peut l’expliquer à son tour, c’est que l’apprentissage est réussi.

Au cours des formations, les apprenant·e·s sont encouragé·e·s à se former à des notions que les formateurs ne maîtrisent pas forcément. Si les stagiaires arrivent à l’expliquer au formateur (et plus largement à l’ensemble du groupe), c’est qu’ils l’ont compris !

Autonomie encadrée

L’objectif principal des formations étant l’employabilité de l’élève, une partie de la mise en forme de la formation est laissée au choix de l’apprenant·e : toute activité qui est en relation avec le projet professionnel est encouragée. Cela ne signifie pas pour autant que tout est permis : un emploi du temps à la journée et à la semaine structure les apprentissages. Et la gestion des projets suit des méthodes et des règles normalisées.

Learning-by-doing (apprendre en faisant) : projets « réels »

L’acquisition des compétences, savoirs, savoirs-faire et savoirs-être est mieux réalisée lorsqu’elle est effectuée dans une situation proche du réel. Ces pourquoi les projets réalisés sont soit des projets proposés par des entreprises, soit des projets qui pourraient être « vendus » à des entreprises. Le niveau d’exigence, notamment en termes de qualité du travail, est élevé. Les exercices « pour l’exercice » sont évités le plus possible.

Learning-by-teaching (apprendre en enseignant) : transmettre ses savoirs

Transmettre ses connaissances au sein du groupe peut être aisé, puisque toutes les personnes partagent des bases communes. Il est plus difficile de faire passer ses savoirs à des personnes qui ne connaissent pas le sujet.

En étant en situation de transmission de leurs savoirs – face à des collégien·ne·s par exemple – les apprenant·e·s doivent se ré-approprier leur propre méthode d’acquisition des connaissances, ce qui renforce ces acquis.

Si leur public peut à son tour transmettre ce qu’il a appris, c’est gagné !

Pair-programming (programmation à deux) : jamais seul·e !

« Deux cerveaux valent mieux qu’un ».

Il est important de ne jamais être seul·e face à une difficulté. Dans un souci de bienveillance, la formation s’effectue tout du long en binômes, voire en équipes. Chacun peut apporter à l’autre un regard extérieur, un avis critique, un soutien.

Mise en situation professionnelle

Les journées de formation en centre sont soumises aux mêmes règles de conduite que dans une entreprise : respect (les autres, les horaires, le matériel), engagement (dans la formation, dans les projets, à aller au bout de ses objectifs), comportement (tenue, langage).

Très régulièrement pendant la formation, les stagiaires devront réaliser des présentations orales et écrites (vieille technologique, dossiers, projets), y compris à des professionnels extérieurs à la formation.

Tout au long de la formation, et dès que cela sera possible, les apprenant·e·s devront participer à des événements professionnels en relation avec la formation et leur projet professionnel (salons, meetups).